DEPRESSIFS, CE QUE VOUS DEVEZ DEMANDER A VOTRE MEDECIN

Les généralistes, comme les psychiatres, ont tendance à voir la dépression comme une maladie mentale et non comme une maladie de l'individu tout entier. Souvent, les examens de bases sont négligés.

Il est important de :

- demander un bilan thyroïdien complet (surtout pour les dépressifs chroniques), le mieux est de consulter un endocrinologue. Attention, le dosage de la tsh ne suffit pas.

- demander un dosage de la vitamine B6, prendre un complément si il y a une carence, idem pour la B1 (hélas, l'examen qui permettait le dosage sur le placema n'existe plus depuis 2004).

Insistez auprès de votre spécialiste. 

La carence en vitamine B6 se manifeste par des signes cutanés, muqueux, neuropsychiatriques et hématologiques. Comme la carence en vitamine B6 est le plus souvent associée à des déficits en d'autres vitamines du groupe B, ces signes sont donc rarement spécifiques.

Une carence expérimentale en vitamine B6 seulement laisse apparaître les premiers signes en 2 - 3 semaines. Ils consistent en une dermatite séborrhéique, une chéilite et une glossite. S'y associent des signes neuropsychiatriques comme l'asthénie, la dépression, l'irritabilité. Plus tardivement apparaissent une polynévrite distale, paresthésies et amyotrophie. Parfois apparaissent une anémie microcytaire et un déficit immunitaire.

 

PS : Le traitement antidépresseurs ne peut pas agir correctement si le corps à des carences ou si la thyroïde n'est pas stabilisée, cela a été le cas pour moi (hypothyroïde et carence importante en B6, découverte récemment par un neuropsychiatre après 8 ans de dépression et de suivi par des psys, j'ai commençé les hormones pour la thyroïde, résultat ++, je dois commencer la B6 et B1 bientôt - à voir).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site