MON FRERE EST DANS LE COMA : LA CAUSE, CETTE PUTAIN DE DEPRESSION

Je voulais d'abord m'excuser d'encombrer le sîte de mes états d'âmes, mais la réalité de la dépression, c'est aussi cela, le drame, le suicide...

Mon frère est dans le coma, la dépression le tue, il est tellement bon mon frère, la vie est cruelle. Il se sortira peut être du coma, mais de la dépression....

Une prière et un poëme pour lui :

Mon frère, je t'aime.

Tu es un des amours de ma vie,

Mon compagnon de maladie,

Nous nous comprennons d'un regard,

Pas besoin de mots.... les maux se voient.

Je savais au fond de mon coeur,

Que tu céderait un jour à la tentation,

La tentation de la délivrance,

La fin de TES souffrances...

Quoi qu'il arrive, je t'aime mon frère,

Je t'aime mais je haie cette maladie....


Seigneur, délivre-moi de mes gémissements ;
Ôte de mes lèvres les mots amers
et de ma bouche les cris désabusés.
Viens au secours de ma détresse
que je nourris chaque jour de mes lamentations.

Tu as guéri l'aveugle qui, - sans le savoir, -
marchait sur les pieds de ses frères
et le paralytique qui se laissait porter sans cesse par les autres.
Le muet, - grâce à toi, - a su briser sa solitude
et le sourd a entendu l'appel de ses amis.

Guéris-moi donc. Seigneur, du cancer qui me ronge
et dont la racine est ancrée
non dans ma chair, mais dans mon coeur.

Aujourd'hui, fais entrer dans ma demeure ton sourire
et la foi dans un nouveau bonheur.
Je remets entre tes mains mes épreuves
afin de prendre sur moi celles qui m'environnent.

Alors je deviendrai signe de rédemption ;
j'annoncerai ton Royaume à mes frères ;
je les entourerai de ma tendresse
sans plus attendre leurs premiers pas.
Ma croix sera le gage de ton salut qui passe
et mon amour nous sauvera de la stérilité.

Béni sois-tu. Seigneur, toi qui choisis le faible
pour témoigner de tes merveilles.
Béni sois-tu pour le miracle de la foi
qui fait de la souffrance une source d'eau vive
et de l'hiver, la route du printemps.
Béni sois-tu, enfin, toi qui guéris l'infirme
chaque fois que l'infirme a pu guérir son frère.

Amen.


Bien sûr qu'un jour s'en va pour l'un et pour l'autre s'en vient
Bien sûr les étoiles se meurent quand le ciel s'éteint
C'est notre amour qui n'aura jamais de lendemain
Mon frère

Bien plus qu'un monde qui s'ouvre à l'un et pour l'autre chavire
Bien plus qu'une mer qui supplie quand la source est tarie
C'est tout notre amour qui s'éloigne des rives et se perd
mon frère

Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

Bien sûr que la terre est brûlée quand la pluie l'oublie
Bien sûr que tout est cri puisqu'on se l'est jamais dit
Bien sûr l'amour puisqu'il ne peut plus grandir, s'enterre
Mon frère

Bien plus qu'un dernier regard pour décider d'une vie
Bien plus que cette fin d'espoir que le courant charrie
C'est un amour qui ne trouvera pas de rivière
Mon frère

Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

Puiqu'on ne sera toujours
Que la moitié d'un tout
Puisqu'on ne sera jamais
Que la moitié de nous
Mon frère....
Bien sûr que rien ne pourra jamais nous l'enlever
Bien plus que tout ce que la vie peut nous accorder
L'amour sera toujours cette moitié de nous qui reste
A faire
Mon frère ...

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×